Lettre de soumission aux potentiels dirigeants africains

AC9BD50E-7039-4173-AB7E-B2F618BFAC1ENous sommes en 2018,environ un demi-siècle et un peu plus dans certains pays,s’est écoulé après les dites indépendances.Dans une grande partie de pays africains,l’exercice du pouvoir est sujet de nombreuses polémiques fondées sur les choix des orientations politiques.Ces stratégies politiques chronophages conduiront les dirigeants africains à la manipulation voire à la taille du pouvoir en fonction de leurs ambitions personnelles.Ce qui aura pour conséquence,le maintien au pouvoir des décennies ,de dirigeants imposant à leur peuple des dictatures cancérigènes.

Il sera donc important pour le peuple africain de sélectionner celui ou celle qui conduira les politiques allant dans le sens de leurs intérêts.

Cette personne doit être dotée de certaines qualités humaines nécessaires à l’exercice de ses fonctions de direction.A présent nous allons citer des qualités pouvant aider de manière considérable un leader.

Tout d’abord,cet(te)homme ou femme doit être fier,cela ne veut bien entendu pas dire qu’il ou elle sera imbu de sa personne,mais digne de la noblesse de son passé.La richesse et l’authenticité de son histoire devront être ces principales motivations.A cela il faudra ajouter qu’il ne représente pas seulement l’histoire de son pays mais celle de tout un continent.De ce fait,il doit prendre conscience de l’incidence non pas nationale mais continentale de ces agissements.C’est pourquoi,les qualités citées succinctement lui permettront d’assumer ses responsabilités de dirigeant(e).

La bonté est l’une des qualités dont un(e)dirigeant(e) doit être animé s’il ou elle aspire à gouverner un pays.Son cœur ne doit en aucun cas être motivé par un quelconque sentiment de vengeance,de rancoeur… 

L’intégrité est une autre qualité dont il doit se nourrir quotidiennement dans la mesure où il sera régulièrement exposé à des ressources financières,minières,foncières et dont il ne doit nullement omettre que celles-ci lui ont été confiées en vue d’une gestion sobre et vertueuse.

L’empathie en est une autre qui doit l’accompagner à chaque fois qu’il sera confronté à des difficultés que rencontrera sa population.Ce dirigeant devra être capable de se substituer en bouclier face aux douleurs ressenties par cette même population.

L’assurance est une qualité qui est supposée être intégrée par le leader .Ce dernier doit être sûr des choix qu’il prend au nom de son peuple .

Ces qualités réunies suffisent à stimuler de manière constructive le choix d’un gouvernant.A cela s’y ajoute que le comportement exemplaire d’un dirigeant suscite une admiration de sa population et de ce fait ,celui-ci devient une muse pour son peuple.Chaque acte ,que celui-ci posera,devra être en concordance avec les aspirations de son pays.Il devra être la réflection des moindres souhaits de son peuple.

Il serait important de prendre pour exemple quelques dirigeants africains qui ont fait montre de leur patriotisme.

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo a décidé contre toute attente de développer son pays en n’ayant plus recours à aucun financement venant du Fond Monétaire International (FMI).Par cette initiative,le président ghanéen va renverser les rapports de subordination consistant à accroître les financements occidentaux en Afrique.Autre acte posé par Nana Akufo-Addo,étant de rendre gratuit l’enseignement secondaire et dans la foulée de créer un poste de procureur indépendant pour lutter contre la corruption.Par ces actes,celui-ci fait montre d’assurance et d’intégrité en inscrivant son pays dans une optique d’autosuffisance.

Un autre exemple pouvant motiver en partie un choix politique est celui du président rwandais Paul Kagame.Ce dernier a réussi à faire de sa capitale,la ville la plus propre d’Afrique.Ce projet n’aurait pas pu être réalisé sans l’appui de sa population à travers des travaux communautaires obligatoires pour tous.Ces travaux consistent à impliquer ses concitoyens à l’assainissement de leur ville et tout ceci dans une organisation exemplaire.Ces avancées considérables montrent à quel point certains dirigeants aspirent à une Afrique autonome.Il serait ingénieux pour la future race de potentiels gouvernants de s’en imprégner.Pour finir,le dirigeant ne fait partie de l’élite que par la volonté du peuple,celui-ci a également le pouvoir de le défaire de ce statut.

#mentalitesafricaines #terroirafricain #vivafrica46DB0592-2492-4E68-A0C3-9ACFE21B6F39 #africandream #finallyafrica

Le pouvoir du vote

Le pouvoir du vote ne saurait être défini sans avoir cerné au préalable le sens du mot « vote ».Le vote (terme dérivé de l’anglais vote, provenant du latin votum signifiant « vœu ») désigne une méthode permettant à un groupe une prise de décision commune. Les organisations formelles ou informelles ont recours à cette pratique, de toute nature (économiques, politiques, associatives, etc.). La pratique du vote vise à donner une légitimité à la décision en montrant qu’elle ne vient pas d’un individu isolé. Avant que le vote proprement dit n’ait lieu, il est fréquent qu’un temps de discussion ou de débat soit ménagé pour permettre à chacun des votants d’exposer ou de prendre connaissance des arguments, afin de motiver au mieux sa décision.
Le vote est généralement encadré par les processus électoraux de scrutin ou d’élection. Comme il a été dit au dessus,le vote est la manifestation d’une volonté commune.Cette aspiration ne peut être matérialisée que par un choix.Dans ce cas de figure,c’est le vote politique qui fera l’objet de ma réflexion.Il y a quelques années,j’avoue n’avoir pas accordé un intérêt particulier aux sujets politiques de mon continent.J’avais plutôt orienté ma réflexion autour de questions techniques,commerciales etc…Aujourd’hui, force est de constater qu’il sera difficile de résoudre l’équation du progrès sans accorder un intérêt particulier à l’inconnue politique. Cette dernière étant le fil conducteur de toute initiative d’impulsion économique,financière,commerciale…,le choix ,de la personne physique en charge de la conduite des politiques, doit être minutieux.C’est pourquoi, il est important pour un votant de s’imprégner des programmes proposés par les différents candidats aux élections présidentielles,législatives,communales…
La personne qui vote,doit savoir qu’elle ne vote pas simplement pour elle-même.Ce vote peut avoir des conséquences désastreuses dans le présent et également peut impacter négativement l’avenir des futures générations.D’ou l’œil critique qu’il faudra porter à la responsabilisation du vote.
Enfin,il est nécessaire d’énumérer certains maux dont souffre le Sénégal en particulier et l’Afrique en général,qui peuvent être éradiqués par un choix plus éclairé.
Celui-ci pourrait permettre par extension :
_d’avoir accès à des aliments nutritifs en quantité suffisante par le biais de politiques alimentaires inclusives (producteurs locaux,consommateurs…)
_d’avoir accès à une eau de qualité à travers des politiques de traitement de l’eau à usage domestique ou industriel.
_d’alphabétiser sa population par des politiques éducationnelles élaborées avec les acteurs de cette éducation.
_de garantir la sécurité de sa population par des moyens techniques,logistiques et humains nécessaires à la sauvegarde de celle-ci.
_d’assurer la santé physique et mentale des personnes quelque soit le statut social.
_de promouvoir l’entrepreunariat en particulier celui jeune en favorisant la créativité,l’intuition…
_ de lutter contre la corruption ,l’enrichissement illicite et le blanchiment de capitaux par des organes de contrôle indépendants.
_de lutter pour la préservation du patrimoine social,culturel et religieux en élevant celui-ci au rang de valeur identitaire.
_de garantir l’authenticité et l’indépendance des institutions publiques par l’effectivité de la séparation des pouvoirs.

#8S34E #transafrica #contenporaryafrica #jeuneafrique #lemondeafrique #kebetu #pouvoirdupeuple #transparenceduvote #letsvote

 

 

144A9D8D-B254-4353-B0AA-E27BD543CD28.jpeg

XALEYANGIJEEX

Le phénomène qu’est le rapt d’enfants est devenu de plus en plus récurrent au Sénégal.En trois mois,trois enfants ont été sauvagement assassinés à Mbao,Touba et Rufisque.A cela s’y ajoute un enfant mutilé d’un doigt par un groupe d’individus à bord d’un 4×4 ,pendant qu’il se rendait à l’école coranique au quartier de Fass.C’est avec une colère incommensurable à l’égard des auteurs de ces tueries que j’écris ces lignes.Les responsables de ces crimes doivent être traqués,sanctionnés avec la grande fermeté puis fichés.Il est important que tous les sénégalais se mobilisent pour faire à ces actes de barbarie.Etant donné que ce problème interpelle directement la société sénégalaise,celle-ci doit s’atteler à trouver des solutions à ce problème.Comme contribution,nous avons jugé utile de parler du dispositif d’alerte national qui a été déployé en Algérie.Ce dispositif consiste à déclencher un signal à chaque fois qu’un cas de rapt et/ou de disparition se déclarera.Les organismes publics tels que médias,supports publicitaires,opérateurs de téléphonie mobile,ports,aéroports,gares seront mis à contribution pour relayer l’alerte dans une synergie préétablie.

Il est également incontournable que les parents communiquent avec leurs enfants.Voici quelques consignes à donner aux enfants :

_ne jamais accepter de bonbons ou de cadeaux venant d’étrangers.

_ne jamais aller n’importe où avec un étranger même s’il a l’air gentil.

_toujours refuser lorsqu’un inconnu vous invite à aller en voiture.

_s’enfuir et crier de toutes ses forces lorsque un inconnu vous force à monter dans sa voiture.

_ne répondre à aucune question personnelle (nom,âge,adresse du domicile…)

_toujours demander la permission à un parent avant de sortir du domicile.

_être sur que l’enfant connaisse son nom,l’adresse de son domicile et le numéro de téléphone d’un des parents,par cœur.

_leur indiquer les maisons des voisins pour se réfugier en cas de danger.

_leur dire de ne pas ouvrir la porte lorsque quelqu’un y frappe.

_ne jamais s’amuser dans des endroits déserts .

_s’éloigner lorsqu’une voiture roule à côté d’eux.

Enfin,il est important que tout citoyen soit vigilant à toute potentielle menace d’enlèvement d’enfants.Ce combat doit être mener dans l’union.

#8S34E #transafrica #contenporaryafrica #jeuneafrique #lemondeafrique #kebetu #tolerancezero #protectiondesenfants

Sources:_seneweb.com

_https://kidshealth.org/en/parents/abductions.html

_http://www.childfind.ca/safety/parents1.php

Présentation

La superficie de l’Afrique recouvre près de 30 415 873 km carré, les îles inclues ; ce qui fait d’elle la troisième superficie mondiale .Sa population est de 1 265 684 600 habitants. Les moins de 18 ans constituent la moitié de cet effectif. Ces chiffres sont en contraste frappant avec les effectifs institutionnels car cette même jeunesse est très peu représentative et représentée dans la conception des stratégies de développement économique,commercial,scientifique,financier,technologique. La question de leur implication dans ces systèmes reste marginale. Alors qu’en l’intégration de la jeunesse en amont réside le succès de nombreuses politiques d’émergence des pays d’Afrique.
Ce blog servira de plateforme d’échanges sur les défis qui s’imposent au continent africain et d’espace de réflexion de la jeunesse quant à ses apports aux réflexions menées sur ces questions. Il est ouvert à toute personne souhaitant contribuer à l’essor de l’Afrique un projet à la fois, une idée à la fois.

Présentation

cropped-2821841b-9c75-4635-9a61-21d8302fcad95.jpegIl La superficie de l’Afrique recouvre près de 30 415 873 km carré, les îles inclues ; ce qui fait d’elle la troisième superficie mondiale .Sa population est de 1 265 684 600 habitants. Les moins de 18 ans constituent la moitié de cet effectif. Ces chiffres sont en contraste frappant avec les effectifs institutionnels car cette même jeunesse est très peu représentative et représentée dans la conception des stratégies de développement économique,commercial,scientifique,financier,technologique. La question de leur implication dans ces systèmes reste marginale. Alors qu’en l’intégration de la jeunesse en amont réside le succès de nombreuses politiques d’émergence des pays d’Afrique.
Ce blog servira de plateforme d’échanges sur les défis qui s’imposent au continent africain et d’espace de réflexion de la jeunesse quant à ses apports aux réflexions menées sur ces questions. Il est ouvert à toute personne souhaitant contribuer à l’essor de l’Afrique un projet à la fois, une idée à la fois